Illustration pour la jeunesse : Fais-moi un dessin

6
On ne le dira jamais assez : nos artisans du livre jeunesse représentent un joyau inestimable pour le patrimoine culturel québécois. En effet, leur formidable travail a contribué à faire de la littérature jeunesse d'ici ce qu'elle est, soit une référence sur la scène mondiale. Voici, en vrac, les portraits instantanés de quelques-uns de nos grands artistes.

STÉPHANE POULIN

Incontournables :
Petit zizi, texte de Thierry Lenain (Les 400 coups, 9,95 $)
Vieux Thomas et la petite fée (Prix du livre M. Christie 2001), texte de Dominique Demers (Dominique et compagnie, 10,95 $)
Poil de serpent, dent d’araignée (Prix littéraire du gouverneur général 1997), texte de Dominique Demers (Les 400 coups, 12,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« Mon travail s’inspire directement des  » peintres de genre  » flamands du XVIe siècle, dont le plus connu est Pieter Bruegel (l’Ancien). Mes images sont figuratives et se veulent le miroir du quotidien et des préoccupations actuelles. […] Je travaille à l’huile et je peins sur de la toile afin d’obtenir le fini soyeux et lumineux particulier à ces artistes. »

Il aurait aimé dessiner :
« J’aime beaucoup Maus de Art Spiegelman. J’aimerais bien pouvoir créer, un jour, une œuvre aussi saisissante et sensible. »

PIERRE PRATT

Incontournables :
Mes petites fesses, texte de Jacques Godbout (Les 400 coups, 9,95 $)
Le Jour où Zoé zozota (Les 400 coups, 14,95 $)
Léon sans son chapeau (Annick Press, 6,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« Ce qui est là sur le papier, c’est tout moi. C’est la raison pour laquelle je n’arrive jamais à ne pas raconter les choses sans humour ; c’est ma manière de voir les choses, en général, et dans le métier. Quel que soit le livre que je fais, j’essaie de remplir mon rôle de metteur en images le plus directement possible, sans artifices de style. Et bien sûr, lorsqu’il s’agit d’un livre dont je suis l’auteur, c’est encore plus direct. Ce qui, je l’avoue, m’effraie toujours un peu ! »

Il aurait aimé dessiner :
« Je pourrais répondre d’emblée Tintin, car ç’a été ma première lecture et ma première inspiration, mais en y pensant bien, je crois que je répondrai Lucky Luke. »

DOMINIQUE JOLIN

Incontournables :
La Véritable Histoire de Destructotor (Dominique et compagnie, 8,95 $)
Les séries de livres cartonnés « Toupie » et « Binou » (Dominique et compagnie, 6,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« Je crois que je travaille comme je parle. J’utilise des images dont le style est assez simple pour expliquer, pour raconter. Je travaille avec une technique qui se rapproche de l’aquarelle. J’aime plaire aux enfants autant qu’aux adultes, et je parsème donc mes illustrations de détails qui s’adressent tantôt aux uns, tantôt aux autres. J’avoue que j’aime  » déranger « , faire réfléchir… »

Elle aurait aimé dessiner :
« J’aurais voulu avoir illustré (et écrit, pourquoi pas !) toute la série des  » Petit Nicolas « ! C’est un magnifique exemple d’histoires pour tous ! ».

STEVE BESHWATY

Incontournables :
Edmond, l’affreux raton, Edmond, le prince des ratons et Edmond et Amandine (Dominique et compagnie, 8,95 $)
Le Chien secret de Poucet (Dominique et compagnie, 8,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« J’aime beaucoup les images stylisées, un mélange de volume et de composition bidimensionnelle où la géométrie joue un rôle important. J’affectionne également les mondes fantaisistes où les personnages sont amusants et étranges. J’essaie de créer un pont entre la réalité et la fiction. »

Il aurait aimé dessiner :
« J’aime beaucoup la série  » Gaspard et Lisa  » (d’Anne Gutman et Georg Hallensleben), avec des dessins d’une naïveté et d’une justesse désarmantes. J’aime aussi la série des  » Lapinot  » de Lewis Trondheim. Hilarant. »

MARIE-CLAUDE FAVREAU

Incontournables :
La série « Marilou polaire », texte de Raymond Plante (La courte échelle, 8,95 $)
Perline Pompette, texte de Dominique Demers (Dominique et compagnie, 7,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« La plupart du temps, je mets l’accent sur les personnages, leurs attitudes ; mes décors sont rarement très élaborés, mais quand c’est possible, j’aime bien ajouter ici et là des petits détails anecdotiques qui ne se voient pas nécessairement au premier coup d’œil. »

Elle aurait aimé dessiner :
Le petit Nicolas, de Sempé et Goscinny.

GENEVIÈVE CÔTÉ

Incontournables :
La Grande Aventure d’un petit mouton noir, texte de Marie-Danielle Croteau (La courte échelle, 9,95 $)
La série « Aurélie » de Charlotte Gingras (Québec Amérique Jeunesse, 8,95 $) et les romans de Marthe Pelletier, Un royaume inventé et Des amours inventées (La courte échelle, 10,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« Mes illustrations sont généralement de teintes lumineuses, d’un style naïf (je suis une fausse naïve !), et malgré tout très tendres. En fait, pour une raison qui m’échappe, on fait souvent appel à moi pour illustrer de belles histoires tristes. C’est un plaisir d’illustrer un beau texte et, au fil des années, j’ai d’ailleurs eu la chance de travailler avec des auteurs de grand talent. »

Elle aurait aimé dessiner :
« Harry Potter, évidemment. Je passerais l’été dans une grande maison au bord de la mer, et j’inviterais tous mes amis illustrateurs à un énorme festin de fruits de mer ! »

STÉPHANE JORISCH

Incontournables :
Un dimanche à Kyoto, CD-livre de comptines de Gilles Vigneault (La Montagne secrète, 24,95 $)
Thésée et le Minotaure, texte de Pan Bouyoucas (Les 400 coups, 14,95 $)
Tout ce cirque, avec Mireille Cliche (Les 400 coups, 19,95 $)

Son travail, dans ses mots :
« Je travaille avec tous les genres de textes, que ce soit de la poésie ou du roman. En lisant, j’essaie d’apporter quelque chose de nouveau qui ne s’y trouve pas nécessairement, dans un travail en parallèle à celui-ci. J’essaie de ne pas dédoubler ce qui est dans le texte et de créer une image qui, enfin, aide le livre. Le plus possible, je m’efforce de faire honneur au texte et à son atmosphère. »

Il aurait aimé dessiner :
« Jack et le haricot magique ou les Mille et une nuits de Gustaf Tenggren. C’est lui qui a, entre autres, participé à la création du Blanche-Neige de Walt Disney. »

Publicité