Littérature scandinave : l’art du contraste

66
Il y a de cela un an, Le libraire vous proposait de partir à la découverte des récents écrits romanesques originaires du pays du Soleil Levant. C'est vers un tout autre univers, cette fois situé en plein cœur de paysages désolés où s'expriment de brûlantes épopées, que nous vous emportons. En effet, des auteurs scandinaves comme Selma Lagerlöf, Göran Tunström, Herbjørg Wassmo ou Jørn Riel ont en commun un sens aigu de l'art de raconter les amours violentes et les joyeuses turpitudes d'un quotidien en apparence désolé.

D’emblée, avouons les failles et les périls de l’entreprise que nous débutons ici. Il s’avère en effet impossible de résumer en quelques lignes tous les moments forts de la littérature scandinave tant les auteurs qui mériteraient notre attention s’avèrent nombreux. Ainsi, nous avons concentré notre attention sur quelques ouvrages publiés récemment, ou qui ont fait l’objet d’une réédition en format poche et qui, dans un avenir rapproché, figureront sûrement dans une bibliothèque idéale de la littérature scandinave.

Suède : Les merveilleux voyages de Selma Lagerlöf et de Göran Tunström

Lauréate du prix Nobel de littérature 1909, Selma Lagerlöf est considérée comme la grande dame de la littérature suédoise. Son œuvre la plus connue demeure sans contredit Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, qui fut pendant de nombreuses années une lecture obligatoire pour tous les petits écoliers en Suède. Son œuvre comporte cependant des romans magnifiques, qui témoignent d’un talent de conteuse manifeste et qui flirtent souvent avec le surnaturel. Le cocher (Actes Sud) relate le périple du dernier homme décédé pendant l’année et qui se voit, en conséquence, chargé de guider la charrette des morts pendant encore un an. Toujours chez Actes Sud, qui réédite d’ailleurs petit à petit l’intégrale de l’écrivaine, Le banni traite lui aussi de l’exclusion d’un être qui, cette fois, est soupçonné d’avoir mangé de la chair humaine alors qu’il était prisonnier de la banquise. Ce dernier roman constitue probablement l’une des plus belles histoires de rédemption qu’il nous ait été donné de lire. Le style d’une redoutable précision et le sens de la mise en scène de Lagerlöf sont ici à leur meilleur.

Bien qu’il nous ait quitté l’an dernier, le Suédois Göran Tunström demeurera pour de nombreuses années encore un des piliers de sa littérature nationale car, selon les dires de son éditeur, un bon nombre d’œuvres restent encore à traduire. En attendant, un premier recueil de ses œuvres est paru chez Actes Sud et comporte, entre autres, L’oratorio de Noël et La parole du désert, qui demeurent deux de ses chefs-d’œuvre. Les plus récentes traductions de ses ouvrages sont Le livre d’or des gens de Sünne et Un prosateur à New-York. Enfin, avant de quitter la Suède, mentionnons deux romans récents de Per Olov Enquist : Le médecin personnel du roi (Actes Sud) et L’extradition des Baltes (Babel). Cet auteur est aujourd’hui considéré comme un des chefs de file des écrivains spécialisés dans le roman historique.

Danemark : Les racontars de Jørn Riel

C’est au tournant du siècle que le Danois Jørn Riel s’est embarqué pour le Groenland, alors un véritable désert de glace peuplé seulement par quelques chasseurs isolés du reste du monde. De prime abord, ce lieu semble peu inspirant, mais il a permis à l’auteur de rédiger plus d’une d’une vingtaine de livres dont les Racontars et malices du Grand Nord constituent le sommet. En outre, La vierge froide, La passion secrète de Fjordur et Un safari arctique, tous publiés chez 10/18, sont autant de recueils drôlatiques où s’entremêlent les légendes, les pieux mensonges des chasseurs et les anecdotes de la vie sur la banquise. Tout l’art de Riel réside dans la présentation attachante d’une série de personnages isolés qui, au cours des ans, ont adapté le rythme de leur vie à celui des ours polaires, alternant l’hibernation aux longues soirées de beuveries et de ripaille. Une véritable leçon de vie pour nous tous, qui nous plaignons quelquefois des affres de la saison froide !

Norvège : Ensorcelante Herbjørg Wassmo

Institutrice de formation, la norvégienne Herbjorg Wassmo s’est taillé un place de choix dans le panorama littéraire de son pays, grâce au « Livre de Dina » (trois tomes chez 10/18) et de Cora (trois tomes dont le dernier est attendu à l’été chez Babel). Situés dans des univers où règnent les lourds secrets et la désolation d’un climat glacial, les récits des héroïnes de Wassmo sont tout sauf froids. C’est avec Les limons vides que débute la saga de Dina qui présente une jeune fille fougueuse, meurtrière dès l’enfance malgré elle (elle a ébouillanté sa mère par accident) et qui, plus tard, sous le couvert d’un accident de carriole, tue son mari lors d’une randonnée. Bien qu’animé d’une profonde noirceur et d’une rage peu commune, « Le livre de Dina » s’avère aussi lumineux que le Kamouraska d’Anne Hébert, et fait ces temps-ci l’objet d’une adaptation cinématographique avec, entre autres, Gérard Depardieu dans le rôle de l’infortuné mari. Un brin plus achevée tant du point de vue du style que celui de la richesse de son univers, « La trilogie de Cora » présente elle aussi une héroïne fougueuse victime du drame de l’inceste et figure parmi les temps forts de la littérature scandinave. Une découverte essentielle et dérangeante.

Un tel tour d’horizon serait incomplet sans la mention de quelques classiques en complément. Ainsi, le Finlandais Arto Paasilinna (Le lièvre de Vatanen, La cavale du géomètre), le Norvégien Knut Hansum (La faim) et l’Islandaise Steinunn Sigurdardóttir (La place du cœur) doivent aussi mériter notre attention. De plus, l’édition 2001 du festival « Étonnants voyageurs de St-Malo » sera consacrée à la littérature nordique, ce qui devrait nous permettre de découvrir encore plus d’auteurs de ces illustres contrées. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter aux voyageurs immobiles que vous êtes un passionnant périple, et à vous donner rendez-vous pour une autre escapade littéraire en terre inconnue.

Bibliographie :
Le merveilleux voyage de Nils Holgersson, Selam Lagerlöf, Pocket
Le cocher, Selma Lagerlöf, Actes Sud
Le banni, Selma Lagerlöf, Actes Sud
Œuvres romanesques, t.1, Göran Tunström, Actes Sud/Thésaurus
Le livre d’or des gens de Sünne, Göran Tunström, Actes Sus
Un prosateur à New-York, Göran Tunström, Actes Sud
Le médecin personnel du roi, Per Olov Enquist, Actes Sud
L’extradition des Baltes, Per Olov Enquist, Babel
Racontars et malices du Grand Nord, de Jørn Riel chez 10/18
« La trilogie de Dina », de Herbjørg Wassmo, chez 10/18 : Les limons vides ; Les vivants aussi et Mon bien-aimé est à moi, 10/18
« Le livre de Cora », de Herbjørg Wassmo, chez Babel : La chambre silencieuse, La véranda aveugle et Ciel cruel
Le lièvre de Vatanen, Arto Paasilinna, Folio
La cavale du géomètre, Arto Paasilinna, Folio
La faim, Knut Hansum, Quadrige
La place du cœur, Steinunn Sigurdardóttir, Denoël

Publicité