Irène Némirovsky: Suite française

3
Plus de soixante ans après avoir été écrit, Suite française, qui décrit « la France jetée sur les routes de l'exode » pendant de la Seconde Guerre mondiale, est annoncé comme le livre le plus important de l'année, voire le prétendant le plus sérieux au Goncourt (Livres Hebdo, 17 septembre 2004).

Avant d’être arrêtée en juillet 1942, Irène Némirovsky, juive d’ascendance russe, avait
publié quatre romans. C’est d’ailleurs son éditeur de l’époque, Albin Michel, qui a pris sous sa tutelle Elisabeth et Denise, les filles de l’auteure, morte à Auschwitz comme son mari, Michel Epstein. On doit la publication de ce roman qui, au départ, devait compter quatre ou cinq tomes, au hasard d’une rencontre entre la biographe Myriam Anisimov (Romain Gary, Gallimard) et Denise qui, en accord avec sa sœur, aujourd’hui décédée, avait secrètement gardé le manuscrit de sa mère.

Publicité