Bilan bande dessinée 2012: Saisir l’éphémère

5

Lire pour ne pas oublier, pour comprendre son histoire et la perpétuer, pour pimenter le quotidien grâce à des personnages excentriques et à des imaginaires colorés. Rappelons-nous quelques univers marquants qui resteront gravés à notre mémoire.

Se souvenir
Le mouvement social du printemps 2012 a inspiré l’œuvre Je me souviendrai (La boîte à bulles), un collectif artistique qui regroupe des journalistes, des auteurs, des illustrateurs, des réalisateurs et des musiciens, dont Philippe Girard, Fred Jourdain, Francis Desharnais, Jimmy Beaulieu, Michel Falardeau, Laure Waridel et Normand Baillargeon. Un ouvrage lumineux et inventif qui immortalise les événements qui ont marqué l’histoire du Québec. Un magnifique album, essentiel pour comprendre le conflit étudiant, pour se souvenir de cette prise de conscience collective.

Un passé obsédant
Anya souhaite être populaire, sortir avec le garçon qu’elle aime et oublier qu’elle est une immigrante russe. Un jour, elle tombe dans un puits où elle rencontre un fantôme qui veut devenir son amie et dont le passé reviendra les hanter… Une originale histoire que Le fantôme d’Anya (La courte échelle), qui a également ravi la libraire de la Boutique Vénus, Aggie Perrin : « La bédéiste Vera Brosgol nous captive, autant par son dessin clair et touchant que par l’intelligence de son scénario et de ses dialogues. Une histoire de suspense truffée d’humour qui se dévore d’un trait. »

Réécrire le passé
Dans Le couteau aztèque, le cinquième tome de « Red Ketchup » (La Pastèque), on retrouve avec plaisir l’imperturbable agent fou du FBI. Cette fois, il voyage dans le temps et réécrit donc l’histoire. Encore une fois, Réal Godbout et Pierre Fournier signent une BD drôle et déjantée. Profitant de la sortie de ce tome et pour célébrer les 30 ans du héros, La Pastèque publie également le premier volume de l’intégrale de la série, où quelques bribes des origines, de l’enfance et de l’adolescence de Red Ketchup sont dévoilées.

Réinventer l’histoire
Le deuxième tome de « Motel Galactic » met en scène un clone de Guy Laliberté et des membres de la Résistance permanente dans une fresque débridée et absurde où l’on croise des personnalités réelles ou fictives de la culture québécoise. Dans Le folklore contre-attaque (Pow Pow), Francis Desharnais et Pierre Bouchard nous propulsent dans un futur éloigné où le joual est désormais la langue la plus parlée dans le monde. « Une délicieuse folie! » selon le libraire Shannon Desbiens, de la librairie Les Bouquinistes.

D’autres incontournables :
Simon Banville | Veuillez changer votre mot de passe. Asymptote (t. 2) (Les 400 coups)
Scott Chantler | Deux généraux (La Pastèque)
Jimmy Beaulieu | Le temps des siestes (Alto)
Sophie Bédard | Glorieux printemps (t. 1 et 2) (Pow Pow)

 

TOP 3 – BANDE DESSINÉE
De la Librairie Les Bouquinistes, à Chicoutimi

L’ostie d’chat (trilogie)
Zviane et Iris, Delcourt, 190 p., 14,95$
D’abord un blogue, l’Ostie d’chat s’est finalement métamorphosé en albums dont on a eu le plaisir de lire les deux derniers tomes cette année. Drôle, mais aussi touchante et poignante, l’épopée de Legolas, alias « l’ostie de chat », et des ses deux maîtres qui s’en partagent la garde a marqué à coup sûr le monde de la BD cette année.

La mauvaise fille
Philippe Girard, Glénat Québec, 170 p., 26,95$
Présent depuis longtemps dans le paysage de la BD, Philippe Girard nous revient avec cet album abordant l’histoire d’un amour contemporain et celle de la vie de la grand-mère du narrateur, grâce à des flashs-back. Cette femme émancipée qui ne voulait pas se marier, pendant la grande dépression, était perçue comme une « mauvaise fille ».

La muse récursive
David Turgeon, La mauvaise tête, 318 p., 39,95$
Nouvelle maison d’édition dans le monde de la BD, La mauvaise tête frappe fort avec ce magnifique album qui nous transporte dans la vie d’un modeste superhéros, et traite au passage d’une invention révolutionnaire, de politique et de contestations sociales. Bref un maelstrom d’images et de personnages passionnants!

Publicité