Le conte à son meilleur

6

Au Québec, on peut affirmer sans se tromper qu’il y a engouement autour du conte depuis déjà quelques années. Les soirées, rendez-vous, festivals, veillées, le conte a même sa journée puisqu’il a été décrété depuis 2004 que le 20 mars était la Journée mondiale du conte.

Les hypothèses de cet amour sont nombreuses : parole orale vivante, transmission d’un récit par la rencontre, histoires rocambolesques à toutes les sauces. Car le style du conte varie selon le conteur et c’est ce qui fait la personnalité et l’unicité de l’œuvre. Voici une sélection de contes à se faire conter, pour le plaisir des oreilles :

 Hommes de pioche de Renée Robitaille

Des histoires de gars… des histoires des mines de l’Abitibi. Les hommes de pioche, c’est ParisPâté qui vole des pépites pour sa Lucie. c’est aussi Moose, Antonio, le Gros Denis, et la présence mystérieuse de Grand Zaphat. Issus de son spectacle éponyme, les contes de Renée Robitaille sont accompagnés sur le CD de musiques originales et d’ambiances sonores d’Étienne Loranger.

Contes à rebours – Voyages dans un espace nomade de Joujou Turenne

Ces contes teintés d’humour et de tendresse font vivre les exils de leurs personnages, qui aboutissent sur les multiples chemins de la vie au parfum de joie, d’amitié, de trahison, d’espérance et, bien sûr, d’amour. Sur le CD, les musiques vibrantes de Harold Faustin et de Michel Dubeau accompagnent la voix de la conteuse et suggèrent un hochement de tête, voire un déhanchement.

Narrateurs atypiques pour un siècle hystérique – Collectif

Narrateurs atypiques pour un siècle hystérique est un îlot de liberté pour toutes les âmes à fleur de mots. Les narrateurs atypiques, ces verbomoteurs du nouveau millénaire, oscillent constamment entre conte urbain et monologue décalé, en passant par le slam sublimé, le récit de vie affabulé et d’autres modes d’expression singuliers.

Contes et complaintes. Deux voix contemporaines de Michel Faubert et Michel Heindenoch

En 2007, le festival Les jours sont contés en Estrie réunissait sur scène les conteurs Michel Faubert (Québécois) et Michel Hindenoch (Français). Ces deux grandes voix du conte ont fait alterner récits et chants de leurs traditions respectives lors de l’une des plus grands moments qu’a connu le conte au Québec, inscrit dans notre répertoire grâce à ce livre avec CD.

7 péchés. Quand le Musée parle au Diable ! – Collectif

L’ouvrage est né d’une démarche d’exposition du Musée de la civilisation de Québec, motivée par un double désir : celui d’explorer la thématique des sept péchés capitaux dans le contexte culturel québécois d’hier et d’aujourd’hui ; et celui de présenter des objets de la collection permanente du Musée. Réunissant de courts films, le DVD nous fait voir et entendre quel sort les conteurs invités ont réservé à ces péchés relégués aux oubliettes.

Bonne écoute!

Publicité