Alors que la saison des distinctions littéraires tirait à sa fin, nous présentions, la semaine dernière, un lot de publications récemment récompensées. Pour compléter cette liste déjà bien entamée, nous vous proposons une seconde déferlante de lauréats. En espérant, encore une fois, que la découverte de ceux-ci facilitera vos emplettes du temps des fêtes chez votre libraire indépendant!

Le prix Interallié

Le prix Interallié a été remis à Irène Frain, romancière et journaliste française, pour Un crime sans importance (Seuil). Son récit, succès critique et public, aborde le meurtre de sa sœur aînée, Denise, qui a succombé aux blessures infligées par l’attaque violente d’un agresseur. Frain a obtenu six voix du jury, contre trois pour Ce qui plaisait à Blanche de Jean-Paul Enthoven (Grasset) et deux pour La grâce de Thibault de Montaigu.

Le prix Marguerite-Youcernar

Le 1er décembre, le prix Marguerite-Yourcenar 2020 a été remis à Marie NDiaye pour l’ensemble de son œuvre qui, selon le jury, « creuse toujours plus avant le rapport des êtres au monde et questionne avec justesse la filiation, la responsabilité morale et ce que chaque humain se doit à lui-même ». NDiaye avait déjà obtenu, auparavant, le prix Femina (2001) pour Rosie Carpe et le prix Goncourt (2009) pour Trois femmes puissantes.

Le prix Nicolas-Bouvier

Décerné dans le cadre du festival Étonnants Voyageurs, le prix Nicolas-Bouvier couronne un auteur dont le style est soutenu par les envies de l’ailleurs, à la rencontre du monde. Cette année, Kapka Kassabova s’est vu attribuer la distinction dotée d’une bourse de 5 000 euros pour Lisière, publié aux éditions Marchialy et traduit de l’anglais (Écosse) par Morgane Saysana.

Le prix Nadar-Gens

L’odeur de la nuit était celle du jasmin, paru chez Maison CF, a remporté le prix Nadar-Gens, dont le mandat est de mettre en lumière les plus belles réussites de l’édition photographique française. L’ouvrage propose une variation de photographies de l’artiste franco-espagnole Flore autour des écrits de Marguerite Duras.

Le Renaudot des lycéens

Jean-René Van der Plaetsen remporte la 29e édition du Renaudot des lycéens avec Le métier de mourir, publié chez Grasset en août dernier. Le jury, composé de 300 lycéens répartis dans plus d’une douzaine d’établissements de la Nouvelle Aquitaine, a été envoûté par ce roman, tenant du romantisme et de la métaphysique, qui narre la rencontre d’un jeune français idéaliste avec un officier en quête de salut.

Le prix Apollinaire

Le prix Apollinaire a été décerné à l’écrivain tchadien Nimrod pour son recueil Petit éloge de la lumière nature (Obsidiane). C’est, par ailleurs, Anna Ayanoglou qui a reçu le prix Apollinaire Découverte pour Le fil des traversées (Gallimard). Rappelons que, depuis 1941, le jury du prix Apollinaire, qui était présidé cette année par Jean Pierre Siméon, a pour intention de récompenser un poète « en dehors de tout dogmatisme d’école ou de technique un recueil caractérisé pour son originalité et sa modernité ».

Le prix jeunesse ACBD

Vendredi dernier, l’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) a remis son prix Jeunesse à Alexander Utkin pour son album Le roi des oiseaux : Un conte inspiré du folklore russe, publié chez Gallimard BD. Aux dires du jury, il s’agit d’une « fable animalière trépidante, menée pied au plancher, qui mêle éléments du folklore russe et scènes d’action magnifiques ». Il succède au Fils de L’Ursari de Cyrille Pomès et Xavier-Laurent Petit, lauréat 2019.

Le prix Jean-Giono

Franck Bouysse a été distingué pour Buveurs de vent (Albin Michel). Accompagné d’une bourse de 10 000 euros, le prix Jean-Giono à l’habitude de récompenser un ouvrage en français laissant une large place à l’imagination. Le jury a reconnu cette qualité en Buveurs de vent, un roman sombre et magnétique, mettant cependant en valeur l’immensité de la nature et la puissance de l’amour fraternel.

Le prix Hors Concours

La lauréate de la cinquième édition du prix Hors Concours est Claire Duvivier, distinguée pour Un long voyage, premier opus publié aux Forges de Vulcain. La Mention spéciale des lecteurs est remise, quant à elle, à la photojournaliste Emilienne Malfatto pour son premier roman Que sur toi se lamente le Tigre (Elyzad). Le prix Hors Concours récompense un auteur francophone pour une publication récente parue chez un éditeur indépendant.

Photo d’Irène Frain : © Patrice Normand /Leextra via Leemage

Publicité