Un Giller en vue pour Louis Hamelin

5

 «Peut-être que les explications que nous cherchons ne sont jamais
que des approximations, des esquisses chargées de sens, comme
les constellations: nous dessinons des chiens et des chaudrons
là où règne la glace éternelle des soleils éteints.»

La constellation du lynx, Louis Hamelin

Le prix Giller est décerné chaque année à la meilleure œuvre de fiction canadienne anglaise et est accompagné d’une bourse enviable de 50 000$. L’écrivain et chroniqueur québécois Louis Hamelin est un des auteurs qui figure sur la liste de la première sélection avec son livre October 1970 (La constellation du lynx). Ce sont 13 titres qui on été retenus sur les 147 proposés par 61 éditeurs. Rohinton Mistry, Mordecai Richler, Alice Munro et Margaret Atwood ont déjà reçu ce prix par le passé (cette dernière est cette année du nombre des membres du jury en compagnie d’Esi Edugyan et de Jonathan Lethem).

Le roman de Louis Hamelin qui revient sur les événements de la crise d’Octobre au Québec a déjà reçu en 2011 le Prix des libraires du Québec et le Prix des collégiens. Cette période a toujours intéressé l’écrivain : «L’histoire d’Octobre 1970 m’a toujours fasciné, peut-être parce que je suis de gauche et nationaliste. C’est un peu ma famille politique, mais aussi parce que c’est une histoire extraordinaire en soi », explique-t-il en entrevue au libraire.

La liste des finalistes sera connue le 8 octobre, tandis que le gagnant sera déterminé le 5 novembre. Une des plus hautes distinctions littéraires canadiennes pour un roman québécois qui remet la crise politique d’Octobre 70 et son mouvement contestataire sur la scène ? Pourquoi pas !

Les finalistes du Giller 2013 :

Joseph Boyden pour The orenda (Hamish Hamilton Canada).
David Gilmour pour Extraordinary (Patrick Crean Editions)
Lynn Coady pour Hellgoing (House of Anansi Press)
Craig Davidson pour Cataract City (Doubleday Canada)
Dennis Bock pour Going home again (HarperCollins Canada)
Elisabeth De Mariaffi pour How to get along with women (Invisible Publishing)
Wayne Grady pour Emancipation day (Doubleday Canada)
Louis Hamelin pour October 1970 (traduit par Wayne Grady, House of Anansi Press)
Wayne Johnston pour The son of a certain woman (Knopf Canada)
Claire Messud pour The woman upstairs (Knopf Canada)
Lisa Moore pour Caught (House of Anansi Press)
Dan Vyleta pour The crooked maid (HarperCollins Canada)
Michael Winter pour Minister without portfolio (Hamish Hamilton Canada).

Sources :

Radio-Canada 

le libraire

ibeaulieu@lelibraire.org

Publicité