Prix des libraires du Québec 2013

7

Pour la 20e année consécutive, les libraires du Québec se sont prononcés et ont élu leurs romans préférés. À chaque édition, les supputations vont bon train et chacun y va de sa prédiction. Dans le milieu, l’annonce est toujours fébrilement attendue et une cérémonie qui a eu lieu ce 13 mai au Lion d’Or à Montréal a permis de mettre fin au suspense.

Catégorie Roman québécois

La fiancée américaine d’Éric Dupont (Marchand de Feuilles)

Considéré par plusieurs comme le roman de la rentrée littéraire, La fiancée américaine a su plaire par ses airs de grande saga (il fait pas moins de 560 pages) qui galope a un rythme endiablé. Foglia en a même remis en écrivant que « c’est un très grand bonheur de lecture, de ces bonheurs qui se claironnent aux premières pages des cahiers Livres – La Presse la semaine dernière, Le Devoir demain-, mais surtout de ces bonheurs qui se chuchotent entre amis… Quel livre tu disais, déjà? La fiancée américaine.« 

Il vient tout juste de remporter, il y a quelques semaines, le Prix des collégiens. Les critiques aiment, le public aime et maintenant les libraires, qui sont peut-être les hybrides de l’un et de l’autre.

En apprenant la nouvelle, Éric Dupont a déclaré :

« Tant qu’il y aura des libraires, il y aura des histoires. Au nom de tous ceux qui m’ont aidé à écrire La Fiancée américaine, de tous ceux qui y ont cru assez pour m’accorder leur temps et leur assistance, je vous remercie du fond du coeur. »

Catégorie Roman hors Québec

Les frères Sisters de Patrick deWitt (Alto)

Pour la première fois, c’est d’un éditeur québécois que provient le gagnant dans la catégorie hors Québec du Prix des libraires. La maison Alto a su démontrer avec les années sa qualité éditoriale et ce prix en est une preuve supplémentaire. Les frères Sisters est un roman western truffé de paroles savoureuses et d’un savant humour. Surprenant et difficile à définir parce que bien à part de tout ce qui s’écrit, il a eu la faveur des libraires.

L’auteur, Patrick deWitt, est Canadien (Vancouver) et a remporté le prestigieux Prix littéraire du Gouverneur général en 2011 pour ce bouquin. Dans un article de La Presse, David Homel qualifie Les frères Sisters de « brillante tentative de renouveler le western du sous-sol au grenier. » Le libraire prépare une entrevue avec l’auteur pour son prochain numéro de juin.

Pour l’heure, il a affirmé :

« Un libraire passionné est une personne qui peut influencer et enrichir votre vie de manière très honnête et concrète. C’est pour cette raison, parmi d’autres, que je suis particulièrement heureux et honoré de voir mon roman récompensé par le Prix des libraires du Québec. »

Félicitations aux gagnants !

Site Prix des libraires

Sur Dupont:

Entrevue de Claudia Larochelle – le libraire

Rubrique Nos libraires craquent – le libraire

Pierre Foglia – La Presse

Sur Dewitt:

Rubrique Nos libraires craquent – le libraire

David Homel – La Presse

ibeaulieu@lelibraire.org

 

 

 

Publicité