Le Prix des Horizons imaginaires, qui n’en est qu’à sa cinquième édition, possède déjà plusieurs adeptes, à commencer par le jury, composé d’étudiants des cégeps et collèges participants.

Trois œuvres issues des littératures de l’imaginaire et publiées dans la dernière année sont soumises à l’automne à l’ensemble des étudiants inscrits qui devront au terme de discussions faire connaître leur choix.

« Participer à ce prix a été, pour moi, un moyen de renouer avec la lecture », explique Félix Leduc, représentant du Collège de Rosemont aux délibérations finales de la 3e édition. « Moi qui adorais les genres associés à l’imaginaire, j’ai été servi! Participer au jury m’a permis de débattre et de faire valoir mon opinion et mes préférences littéraires. J’ai adoré sentir que j’avais un réel pouvoir décisionnel quant à l’élection du gagnant ou de la gagnante du prix. Ce serait avec un grand plaisir que je conseillerais l’expérience à mes amis. »

Le prix a été créé par un enseignant de français du Collège Marianopolis et est géré par la Fondation Lire pour réussir. Le nom du lauréat est habituellement dévoilé en novembre.

L’an passé, le livre Faunes de Christiane Vadnais avait été proclamé vainqueur.

Les trois titres retenus pour l’année 2020

 

Publicité