Les cofondateurs du Prix littéraire des collégiens récompensés du prix Guy-Rocher

92
La première édition du prix Guy-Rocher, remis par la Fédération des cégeps, honore Bruno Lemieux et Claude Bourgie Bovet pour avoir créé, il y a dix-sept ans, le Prix littéraire des collégiens.

Le prix Guy-Rocher, nommé ainsi en guise d’hommage à l’homme qui fit beaucoup pour démocratiser l’accès à l’éducation, connaît ses premiers lauréats. La récompense, qui sera octroyée tous les deux ans, a été décernée au professeur Bruno Lemieux, professeur de littérature et communication au Cégep de Sherbrooke, et à Claude Bourgie Bovet, présidente de la Fondation Marc Bourgie et lectrice invétérée. Les deux fondateurs du Prix littéraire des collégiens inaugurent en grand la première édition du prix Guy-Rocher puisque depuis ses débuts, cette initiative pour faire lire les élèves des cégep n’a cessé de prendre de l’expansion, tant en ce qui concerne l’intérêt médiatique et public que par le nombre de participants. Alors que la première année réunissait neuf cégeps et collèges, ils étaient soixante-cinq à participer en 2019, regroupant environ 800 étudiants. Ce prix est devenu, avec le temps, l’un des plus suivis et convoités au Québec avec des sélection de titres toujours pertinentes.

Le gagnant du Prix littéraire des collégiens est habituellement annoncé sur la scène principale du Salon international du livre de Québec (SILQ), ce qui est un moment toujours chargé en émotion avec la présence des finalistes et la montée sur scène de tous les représentants des cégeps, soit une soixantaine d’étudiants. Malgré les circonstances qui ont empêché la tenue du SILQ cette année, un dévoilement virtuel a été déployé, permettant à Naomi Fontaine d’être consacrée lauréate pour son livre Shuni.

Depuis cet automne, le Prix littéraire des collégiens est associé au Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ). Les finalistes du prix 2021 seront connus en novembre prochain.

À lire aussi : Prix littéraire des collégiens : Ce prix qui a un je-ne-sais-quoi

Publicité