Depuis 1971, les Costa Book Awards décernent annuellement leurs réputés prix afin de célébrer les livres d’auteurs anglais et irlandais. Faites connaissance avec les lauréats de cette année qui ont été dévoilés hier et qui sont répartis dans cinq catégories distinctes : premier roman, roman, biographie, poésie et livre jeunesse.

Catégorie premier roman

Ingrid Persaud remporte les honneurs grâce à son premier opus, Love after love, paru chez Faber. Persaud avait déjà gagné le prix de la nouvelle du Commonwealth 2017 et le prix national de la nouvelle de la BBC en 2018 avec The Sweet Sop. Love after love marque son entrée attendue dans le monde romanesque. On y découvre l’histoire de la Trinidadienne Betty Ramdin qui, après le décès de son mari, un ivrogne abusif, trouve un remède à la solitude en prenant un locataire chez elle.

 

Catégorie roman

Monique Roffey a, de son côté, mis la main sur le prix de la catégorie roman pour The Mermaid of Black Conch: A Love Story. Son titre est cependant trompeur. Il ne s’agit pas d’une simple histoire d’amour, mais bien d’une histoire, présentée sous la lunette du réalisme magique, de perte identitaire et d’oppression : celle des peuples caribéens en proie au colonialisme et celle des femmes. Sont anticipés des sujets lourds de sens et une trame narrative hors de l’ordinaire.

 

Catégorie biographie

Le lauréat de la catégorie biographie est Lee Lawrence, récompensé pour l’excellence de son ouvrage, The Louder I Will Sing. Lawrence y relate les mémoires de sa mère, abattue à tort par la police lors d’un raid à son domicile, et de son parcours sinueux en tant que jeune homme noir grandissant dans l’Angleterre moderne. Un texte humain et politique mettant en son centre la puissance de l’espoir et de l’amour.

 

 

Catégorie poésie

La poète acclamée Eavan Boland se pare d’un triomphe supplémentaire dans une carrière qui s’étalera bientôt sur 60 ans. Son dernier volume, The Historians, est le point culminant de ses thèmes de prédilection. Elle explore une fois de plus les façons dont les histoires intimes des femmes peuvent mener à la révision de notre interprétation de l’Histoire universelle.

 

 

Catégorie livre jeunesse

Enfin, le jury des Costa Book Awards a octroyé son prix du livre jeunesse à Natasha Farrant pour Voyage of the Sparrowhawk. Situé au lendemain de la Première Guerre mondiale, le récit de Farrant met en scène deux orphelins en quête d’un chez-soi. Ils seront les antagonistes d’aventures épiques, de poursuites policières au rythme endiablé et de tempêtes en mer.

 

 

Un de ces cinq lauréats se verra mériter le prix du livre de l’année des Costa Book Awards. L’annonce du gagnant est prévue le 26 janvier prochain dans le cadre d’une cérémonie virtuelle.

 

Publicité