Le prix Première Plume 2020 est décerné à Olivier Mak-Bouchard

136
Le prix Première Plume 2020 est décerné à Olivier Mak-Bouchard
Comme son nom l’indique, le prix Première Plume récompense l’auteur d’un premier roman. Cette année, le jury a choisi Le Dit du Mistral d’Olivier Mak-Bouchard, seul titre de la maison Le Tripode à paraître à la rentrée.

Dans le Lubéron, après un orage particulièrement intense, un homme aperçoit au travers des débris laissés par l’écroulement d’un mur de pierres des morceaux de poterie. Il décide d’alerter son voisin et ensemble ils poursuivront leurs recherches. « Alors qu’ils décident de creuser pour trouver ce qui se cache de l’autre côté [du mur], le lecteur passera quant à lui tranquillement d’un récit très réaliste à un récit glissant à son insu du côté magique, mystique », explique Josée-Anne Paradis dans le plus récent numéro de la revue Les libraires. La parution au Québec est prévue le 16 septembre prochain.

Le jury était composé de cinq lecteurs et de six libraires. Shirley Saver, présidente du jury et libraire, exprime à propos du livre Le Dit du Mistral qu’il s’avère « plus qu’un roman, un voyage enchanté ». L’écrivain Mak-Bouchard reçoit un montant de 1000 euros (environ 1560 dollars canadiens). Les autres finalistes étaient Dima Abdallah pour son livre Mauvaises herbes (Sabine Wespieser), Mireille Gagné pour Le lièvre d’Amérique (La Peuplade) et Marie-Ève Thuot pour La trajectoire des confettis (Du sous-sol/Les Herbes rouges).

L’an dernier, le prix Première Plume est allé à Victoria Mas pour Le bal des folles (Albin Michel).

Photo d’Olivier Mak-Bouchard : Le Tripode

 

Publicité