Claudie Hunzinger, Rachel Cusk et Annette Wieviorka remportent chacune leur part du Femina 2022.

Le prix Femina se déploie en trois catégories : Femina, étranger et essai. Depuis 2016, le prix a ajouté sa touche pour les plus jeunes, avec le prix Femina des lycéens, dont l’annonce du lauréat est prévue en décembre.

C’est pour son livre Un chien à ma table, publié chez Grasset, que l’octogénaire Claudie Hunzinger remporte le Femina. Yes, une jeune chienne, parvient à s’échapper de chez son propriétaire zoophile et déniche un nouveau domicile chez un vieux couple. La dame, Sophie, s’éprend de Yes, mais un malheur les guette.

Le Femina étranger a été remis à la Britannique d’origine canadienne Rachel Cusk, pour son roman La dépendance, publié chez Gallimard. Une romancière parvient à convaincre un artiste qu’elle admire de venir faire une résidence d’écriture chez elle, mais celui-ci est accompagné d’une jeune femme désagréable. La tension monte dangereusement dans la maisonnée…

Annette Wieviorka, quant à elle, s’est vu remettre le prix Femina pour son essai Tombeaux : Autobiographie de ma famille, publié chez Seuil. L’autrice y relate l’histoire tragique de ses ancêtres.

Enfin, un prix spécial a été attribué pour l’ensemble de son œuvre à Krzysztof Pomian, pour Le musée, une histoire mondiale, publié en trois volumes chez Gallimard.

Les trois lauréates succèdent à Clara Dupont-Monod, pour son livre S’adapter, à Ahmet Altan, pour son roman Madame Hayat et à Annie Cohen-Solal, pour son essai Un étranger nommé Picasso.

Créé en 1904 par plus d’une vingtaine de collaboratrices de la revue La Vie heureuse, le prix Femina s’est présenté dès le départ comme un pied de nez au prix Goncourt, qui avait couronné cette année-là Léon Frapié, au détriment de Myriam Harry. Il a fallu attendre encore 40 ans avant que le Goncourt daigne honorer une femme, en l’occurrence Elsa Triolet, en 1944. Le prix Femina, dont le jury est toujours exclusivement féminin, ne témoigne pas d’un esprit revanchard pour autant, puisque dès la deuxième année, le prix est attribué à un homme. Cette année, le jury était composé de Nathalie Azoulay, Évelyne Bloch-Dano, Claire Gallois, Paula Jacques, Christine Jordi, Sholastique Mukasonga, Mona Ozouf, Patricia Reznikov et Josyane Savigneau.

Publicité