Le Prix des libraires français

2

C’est cette semaine qu’a été dévoilé le grand gagnant au Prix des libraires français. Cet honneur est toujours très apprécié puisque ce sont les libraires qui décident, et ils en lisent des livres, et ils en ont sous les yeux tous les jours avec l’embarras du choix. Quand votre livre sort du lot et est primé par ces passionnés libraires, on peut donc parler d’un véritable honneur. Les suffrages ont été de 217 sur 447 pour La déesse des petites victoires de l’auteure Yannick Grannec, un premier roman qui met en scène le mathématicien Kurt Gödel (1906-1978) qui inventa entre autres le théorème d’incomplétude.

Depuis 58 ans, le Prix des libraires en France récompense des auteurs qui n’ont pas encore reçu de prix littéraires d’importance, visant ainsi à faire connaître les moins connus. Ainsi, depuis sa création, il a couronné des écrivains aujourd’hui bien installés dans le paysage littéraire, comme Fred Vargas, Philippe Delerm, Patrick Modiano, Muriel Barbery et Delphine de Vigan, cette dernière étant la récipiendaire de l’an passé au Prix des libraires du Québec, catégorie Hors Québec.

Les deux autres livres en compétition étaient Avant la chute de Fabrice Humbert qui a obtenu 137 voix, tandis que Ils désertent de Thierry Beinstingel a reçu 90 voix.

Source : Livres Hebdo 

 

Publicité