Le prix Alvine-Bélisle à François Gravel

8

Le prix Alvine-Bélisle est remis par l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED) dont le jury est composé de cinq bibliothécaires. Ce prix, qui vient avec un montant de 1000 $, vise à récompenser le meilleur livre pour la jeunesse, de 0 à 17 ans, et a reçu cette année près de 250 candidatures d’une trentaine d’éditeurs différents. Attribué par l’ASTED depuis 1974, il a déjà récompensé des noms bien campés de notre littérature jeunesse, dont Robert Soulières, Gilles Vigneault, Marie-Louise Gay, Bertrand Gauthier, Chrystine Brouillet, Christiane Duchesne et cette année François Gravel pour son roman destiné au 14 ans et plus.

Œuvre audacieuse, propose d’aborder les thèmes délicats de la performance qui va jusqu’à l’endoctrinement, de la mort, de la sexualité.

J’ai finalement arraché les poids du sol et les ai soulevés d’un seul coup, établissant le record junior de mon pays en écrasant le record précédent de plus de dix kilos. (…)
J’aurais souhaité que ma vie s’arrête là : rien d’autre n’en valait la peine. J’étais désormais prêt à m’entraîner jour et nuit, à pulvériser les records et à ridiculiser nos ennemis, mais les experts en avaient apparemment décidé autrement. J’allais bientôt apprendre qu’il me faudrait dorénavant intégrer à mes entraînements un nouveau sport qui m’était totalement inconnu : la sexualité.

François Gravel a déjà été récompensé par le prix Alvine-Bélisle en 1994, cette fois-là pour Klonk, une littérature qui s’adresse aux jeunes dès l’âge de 7 ans. Il a été couronné de nombreux autres prix, ayant plus de 75 titres à son actif, écrits autant pour les jeunes que pour les adultes. Un auteur prolifique dont le nombre n’exclut pas la qualité de ses oeuvres.

ASTED

Lurelu

ibeaulieu@lelibraire.org

Publicité