Le Goncourt des lycéens pour Joël Dicker

7

Après avoir remporté le Grand prix du roman de l’Académie française pour son deuxième roman La vérité sur l’affaire Harry Quebert (De Fallois/L’Âge d’Homme), Joël Dicker reçoit le Goncourt des lycéens.

Dans ce livre, un jeune écrivain essaie de résoudre le mystère de son ami Harry Quebert, inculpé pour le meurtre d’une jeune fille. Réflexion sur l’Amérique, sur la littérature, sur la justice, ce roman était aussi en lice pour le Goncourt, le Femina et l’Interallié.

Le premier roman de l’écrivain s’intitulait Les derniers jours de nos pères (De Fallois/L’Âge d’Homme). Il avait auparavant écrit quatre romans qu’il n’avait pas réussi à faire publier. Parions qu’il n’aura plus ce problème avec ces deux prix importants en mains.

Publicité