Le Goncourt de la nouvelle à Fouad Laroui

9

La prestigieuse Académie Goncourt décerne chaque année un prix en marge du Goncourt officiel, soit celui de la meilleure nouvelle. Le 7 mai dernier, l’annonce a été faite : le prix sera remis cette fois-ci à Fouad Laroui pour L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine.

Laroui est originaire du Maroc. Il se déplace vers la France pour des études à l’École nationale des ponts et chaussées pour ensuite retourner au Maroc et y travailler dans une usine de phosphates. Il possède également un doctorat en sciences économiques qu’il obtient au Royaume-Uni. En ce moment, il enseigne l’économétrie et les sciences de l’environnement à Amsterdam. Qui a dit qu’un esprit scientifique ne pouvait contenir l’âme d’un écrivain? Parce que Fouad Laroui est aussi un écrivain loquace avec un peu plus d’une quinzaine d’oeuvres à son actif. Il est d’ailleurs un auteur très populaire au Maroc.

Son recueil L’Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine montre des personnages qui composent avec les aléas parfois saugrenus de l’existence, l’auteur préférant employer l’humour pour désamorcer les situations. Quant un jeune fonctionnaire marocain doit se présenter à Bruxelles pour négocier le meilleur prix pour l’achat de blé, il se fait chiper son seul et unique pantalon. Il se rend devant la Commission dans une drôle de dégaine, mais réussit malgré tout à obtenir les faveurs.

En entrevue au Magazine Littéraire, l’écrivain explique les raisons qui le font écrire : « Identité, tolérance, respect de l’individu : voilà trois valeurs qui m’intéressent parce qu’elles sont malmenées ou mal comprises dans nos pays du Maghreb et peut-être aussi ailleurs en Afrique et dans les pays arabe. »

Souhaitons que ce scientifique à l’esprit poétique – à moins que ce ne soit le contraire – dénonce encore les imperfections de la vie avec ce côté moqueur qu’on lui connaît.

Sources :

LivresHebdo

BiblioMonde

Isabelle Beaulieu

isbeaulieu@hotmail.com

 

 

 

Publicité