Le Goncourt à Pierre Lemaitre

8

Il était pressenti dans l’affaire mais voilà que c’est maintenant confirmé, Pierre Lemaitre reçoit le Goncourt 2013 pour son roman Au revoir là-haut publié chez Albin Michel. Plutôt habitué à l’écriture du polar (Travail soigné, Alex, Sacrifices), Lemaitre fait exception ici et on peut dire que ça lui sert bien. Le roman primé est en sorte une critique de la glorification de la guerre, ici celle de 14-18, dont on s’apprête à « célébrer » le centenaire. Alors que des êtres humains sont massacrés et tués, on continue de clamer qu’ils sont morts au nom de l’honneur et de la vengeance de la patrie, cherchant des justifications à ce qui n’a en somme aucun sens.

En le tenant contre lui, Albert se dit que pendant toute la guerre, comme tout le monde, Edouard n’a pensé qu’à survivre, et à présent que la guerre est terminée et qu’il est vivant, voilà qu’il ne pense plus qu’à disparaître. Si même les survivants n’ont plus d’autre ambition que de mourir, quel gâchis…

Chronique de la cruauté guerrière et de son illogisme, ce roman a eu la faveur de six voix contre quatre pour Arden de Frédéric Verger. Lemaitre est toujours candidat pour les prix Femina et Interallié, dont l’élection est prévue respectivement le 6 et le 13 novembre.

LivresHebdo

Crédit photo : GINIES/SIPA

ibeaulieu@lelibraire.org

Publicité