La pire scène de sexe

49

L’écrivaine Nancy Huston a remporté une récompense qui ne doit pas la réjouir. Elle vient de recevoir un « Bad sex prize », un prix pour la pire scène de sexe de l’année 2012.

Nancy Huston gagne l’honneur pour la pire description d’un acte sexuel dans un roman, qui n’est pas considéré comme érotique, dans son œuvre Infrarouge (Actes Sud). On peut y lire cette scène : « Mon sexe baignant dans la joie, comme un poisson dans l’eau. » Une description étonnante venant de la part de celle qui reçoit plutôt des éloges pour sa plume normalement. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas toujours facile d’écrire une scène érotique. Vous pouvez d’ailleurs lire l’article « Écrire le sexe » dans le libraire à ce sujet.

Ce prix, créé en 1993, est remis par le magazine britannique Literary Review et même si c’est évidemment un prix qui n’est pas très prisé, ce n’est pas qu’une question d’humour, l’objectif est de « décourager l’utilisation d’un érotisme mal léché, ces passages de sexe crus, sans goût, redondants et superficiels qui abondent dans les romans contemporains ».

Vous pouvez lire ici les extraits des autres finalistes pour ce prix.

Publicité