Isabelle Arsenault gagne le prix IBBY Canada

7

Isabelle Arsenault l’illustratrice, celle-là même qui vient de remporter avec sa comparse Fanny Britt le prix Réal-Fillion du Festival de la bande-dessinée de Québec pour son livre Jane, le renard et moi, reçoit encore une fois les honneurs. Cette fois-ci, le livre récompensé est Virginia Wolf écrit par Kyo Maclear et publié par La Pastèque. Il lui vaut 1000$ et le prix IBBY Canada Elizabeth Mrazik-Cleaver qui cherche chaque année  la meilleure illustration de livres pour enfants dans tout le Canada.

Ce livre se veut une adaptation libre de la vie de l’écrivaine anglaise Virginia Woolf qui a souffert de dépression une grande partie de sa vie,  et de sa sœur, la peintre Vanessa Bell.

Déjà récipiendaire du Prix du Gouverneur général en 2005 pour Le cœur de monsieur Gauguin, les couleurs et les traits des dessins d’Arsenault plaisent par les nuances de tons. Le jury s’exprime ainsi :

Commençant par une touche de rouge et de bleu ici et là, la tristesse, incarnée dans les noirs et les gris qui empiètent sur la page dans un nuage de désordre, entoure et envahit Virginie, elle devient une ombre d’elle-même. Quand Virginie commence à peindre et que l’atmosphère devient moins lourde, plus de couleurs apparaissent subtilement alors que l’obscurité s’estompe. Arsenault rappelle à Virginie et aux lecteurs que le monde est rempli de beauté.

Bien des gens lisent l’œuvre complète d’un auteur aimé ; avec le parcours et l’amour que lui porte critique et public, il se pourrait bien que plusieurs veuillent suivre le périple coloré de l’illustratrice Isabelle Arsenault qui, c’est le cas de le dire, nous en donne plein la vue.

Isabelle Arsenault 

IBBY 

 

Publicité