Finalistes du prix Tenebris

13

Le mois dernier, nous vous avions parlé des Printemps meurtriers de Knowlton qui fait la fête à la littérature policière et à leurs auteurs. Pour faire éclore davantage le genre littéraire, les Printemps décerne le prix Tenebris au Meilleur roman, littérature policière de langue française, distribué au Québec. L’an passé, les honneurs sont allés à Sylvain Meunier pour Les mémoires d’un œuf (La Courte échelle).

Les cinq finalistes de la deuxième édition viennent d’être dévoilés :

La Vérité sur l’affaire Harry Québert de Joël Dicker (Éditions de Fallois)

Newton. La science du complot de Matthew Farnsworth (Québec Amérique)

Mapuche de Caryl Férey (Gallimard, Coll. Série noire)

La Vie comme avec toi de Geneviève Lefebvre (Libre Expression, Coll. Expression Noire)

Je me souviens de Martin Michaud (Éditions Goélette)

C’est lors de la soirée de clôture du festival, le 19 mai 2013, que le gagnant sera connu. Une bourse de 1500$ lui sera alors remise ainsi que la statuette en résine de bronze Équilibre renversé de la sculpteure québécoise Francine Lorin.

Aussi, un nouveau prix Tenebris vient d’être annoncé. Il sera octroyé au Meilleur vendeur, littérature policière québécoise de langue française. Les printemps meurtriers de Knowlton font décidément la part belle à la littérature policière. Sanglante, criminelle, cupide et corrompue, les amateurs en redemandent.

Les printemps meurtriers de Knowlton

 

 

 

 

 

Publicité