Éric Gauthier, lauréat du prix Jacques-Brossard 2020

178
Éric Gauthier, lauréat du prix Jacques-Brossard 2020
Le jury du prix Jacques-Brossard, qui se consacre à reconnaître l’excellence des œuvres québécoises issues des littératures de l’imaginaire, a consacré Éric Gauthier comme lauréat pour l’année 2020.

Son roman fantastique Le Saint Patron des plans foireux (Alire) et sa nouvelle de science-fiction « Le livre de trop » parue dans le recueil collectif À l’est de l’apocalypse (Les Six Brumes) ont su retenir l’attention. Il reçoit une bourse de 3000$. Éric Gauthier remporte le prix Jacques-Brossard pour la troisième fois.

Philippe Sigouin a toujours mené des affaires douteuses avec son frère Yannick, mais il se débrouille seul depuis qu’il a perdu confiance en celui-ci. Il acceptera plutôt de collaborer avec Hortensia, une antiquaire néophyte dans les transactions interlopes, mais qui connaît un acheteur sérieux si on réussit à lui faire venir ce qu’il veut, c’est-à-dire le squelette d’un certain saint Deodatus orné de bijoux. Mais les choses prennent une autre tournure lorsque Sigouin voit le squelette se mouvoir.

« Pendant longtemps, Philippe Sigouin – Sigouin pour les intimes – s’était dit disponible et débrouillard. Si on lui avait demandé de quoi il avait besoin pour que sa vie soit complète, il ne lui serait jamais venu à l’idée de répondre  le squelette d’un saint, couvert de bijoux. Mais il était toujours prêt à changer d’idée si une bonne occasion se présentait. Il était moins doué pour reconnaître quand une bonne occasion tournait mal. »

Le jury a apprécié « l’ingéniosité de son intrigue, la truculence de ses personnages, les pointes d’humour qui pimentent son récit et l’originalité de l’histoire qui constitue la trame de son roman », indique le communiqué. Les jurés pour l’année 2020 étaient Anne Legault, dramaturge et romancière, Isabelle Lacroix, directrice de l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke et professeure, Raphaëlle B. Adam, médiatrice culturelle, Olivier Godin, cinéaste, et Dave Côté, écrivain et gagnant du prix Jacques-Brossard 2019.

Les deux autres finalistes étaient Katia Gagnon pour Rang de la Croix (Boréal) et Larry Tremblay pour Le deuxième mari (Alto).

Photo : © Jean-François Dupuis

Publicité