Bad Sex Award 2013

4

La toute britannique Literary Review pourchasse chaque année depuis 1993 la pire scène de sexe dans un livre non érotique. Qu’entend-on par « pire scène »? Eh bien, la plus douteuse ou saugrenue, celle qui laisse à désirer, celle qui manque de subtilité, qu’on aurait voulu mieux amenée, plus raffinée, en fait celle qui au lieu de nous mettre en appétit le tourne plutôt au point mort.

Empreint d’un rien d’ironie si chère aux Anglais, ce prix a pour but « d’attirer l’attention sur les passages grossiers, mal écrits, où l’utilisation d’expressions et de descriptions répétitives n’a aucun fond (mauvais jeu de mots à dessein, ndlr) dans les romans modernes… et d’y mettre un terme ».

L’an dernier, c’est la Canadienne Nancy Huston qui avait remporté la palme pour ce passage tiré de son roman Infrarouge, (par ailleurs très bon pour le reste) :

« Je ne me fatiguerai jamais de cette fluidité argentée, mon sexe baignant dans la joie comme un poisson dans l’eau. »

Cette année, la pire scène recensée revient à The City of Devi, de l’écrivain indo-américain Manil Suri.

Cette fois-ci, nous avons droit, ni plus ni moins, à du sexe intergalactique :

« Des supernovas ont sûrement explosé à cet instant, quelque part, dans une galaxie. La cabane a disparu, et avec elle la mer et le sable -seul le corps de Karun, enlacé avec le mien, reste. Nous avons courons nus comme des super-héros, parmi le soleil et le système solaire, nous avons plongé à travers les bancs de quarks et de noyaux atomiques. Pour fêter notre découverte de la quatrième étoile, les statisticiens de monde entier se sont réjouis. »

Bien sûr, ce concours donne l’occasion d’en remettre à loisir, notamment sur Twitter au Hastag #BadSex.

Comme susmentionné, le but des gens de la Literary Review est de mettre un terme à ces scènes de sexe invraisemblables, mais avouons qu’ils ont plutôt l’air de se réjouir dans leur rôle de « chasseurs de mauvais sexe ». En témoigne cette vidéo qu’ils ont publiée sur la manière de traquer la bête :

http://youtu.be/o1zH5k6OVgY

Source: L’Express 

Source photo: IlFoglio

ibeaulieu@leslibraires.ca

Publicité