Antonine Maillet, récompensée du prix Acadie-Québec

90
Antonine Maillet, récompensée du prix Acadie-Québec
C’est tout naturellement que le choix s’est arrêté sur l’auteure acadienne Antonine Maillet lorsqu’est venu le temps de remettre le prix Acadie-Québec qui, cette année, s’avère tout spécial puisqu’il commémore également le 40e anniversaire du Bureau du Québec dans les provinces atlantiques.

Pour marquer l’événement, les organisateurs ont décidé de ne s’arrêter que sur une seule candidature, laquelle s’est imposée d’elle-même. En effet, Antonine Maillet symbolise un fleuron de la littérature acadienne, étant la première Canadienne et la première écrivaine hors Europe à recevoir le prix Goncourt en 1979 pour Pélagie-la-Charrette (BQ). Mme Maillet est certainement aussi la figure la plus représentative du lien qui unit le Québec et l’Acadie, elle qui, en janvier dernier, a reçu la citoyenneté d’honneur de la Ville de Montréal, décernée par la mairesse Valérie Plante.

« Antonine Maillet est certainement une auteure prolifique et incontournable de la littérature acadienne et francophone, a déclaré Sonia LeBel », la ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne. « Mais ce qui la distingue et nous la fait apprécier encore davantage, c’est la vivacité des personnages qu’elle dépeint et son amour manifeste pour les sonorités si particulières et si belles de la langue française acadienne. »

Âgée de 91 ans, l’écrivaine née à Bouctouche au Nouveau-Brunswick a plus d’une cinquantaine de livres à son actif, allant du roman à l’essai en passant par le conte, le récit et le théâtre. Elle est officier de l’Ordre national du Québec, compagnon de l’Ordre du Canada et officier de l’Ordre des arts et des lettres en France. En 1972, elle obtient le Prix littéraire du Gouverneur général pour Don l’Orignal (Leméac). Ses plus récentes œuvres sont Clin d’œil au Temps qui passe (mai 2019) et Fabliau des Temps Nouveaux (février 2020).

Crédit photo : © Paul Labelle

Publicité