Les libraires conseillent répond à la demande des lecteurs avides de suggestions. Chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. 

Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres sont mis de l’avant dans les librairies membres de notre réseau. Cette initiative est une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, ainsi que de valoriser le rôle primordial de votre libraire. 

Voici la sélection de février :

 

Ténèbre
Paul Kawczak (La Peuplade)

En 1890, au cœur d’une Afrique que les grands pays colonisateurs se disputent âprement, Pierre Claes, géomètre de son état, se voit confier par son Roi la tâche d’aller délimiter la frontière nord du Congo. Mais le jeune Claes, qui n’a rien de l’aventurier viril requis pour une telle charge, sombre peu à peu dans l’horreur coloniale, dont les extrémités semblent sans limites. Formée d’une horde de personnages aussi denses qu’énigmatiques, du bourreau chinois Xi Xiao au danois Mads Madsen, capitaine du Fleur de Bruges, sans oublier Mpanzu le Bantou, Vanderdorpe au cœur brisé ou encore Léopold, un chimpanzé apprivoisé, l’expédition Claes progresse péniblement sur le fleuve Congo, ponctuant son périple de rencontres inusitées et de péripéties abracadabrantes, pénétrant toujours plus avant la noirceur terrifiante des jungles antédiluviennes d’où toute morale s’est depuis longtemps évanouie. Servi par l’élégance d’une prose véritablement géniale et doté d’un art narratif empruntant aussi bien à Jules Verne qu’à Hemingway ou même à Poe, ce roman immense au romantisme sombre devrait vous hanter longtemps après avoir tourné la dernière page. Attention : chef-d’œuvre!
Philippe Fortin, librairie Marie-Laura (Jonquière)

 

Les cachettes
Guy Lalancette (VLB éditeur)

Je suis heureux que nous puissions présenter dans notre sélection un roman de Guy Lalancette. Ne vous attendez pas ici à un roman facile ou à l’eau de rose. Claude aime se cacher, observer de ses différents postes d’observation cette famille atypique qui est la sienne et qu’elle s’approprie à sa façon. Mais voilà, Claude est cachée depuis beaucoup trop longtemps, la police élucidera-t-elle le mystère de cette disparition? Un roman qui se construit peu à peu, tableau après tableau pour nous donner, au final, un portrait complet, complexe et intelligent comme le sait si bien faire l’auteur. À votre tour de retrouver Claude et ses cachettes. 
Shannon Desbiens, librairie Les Bouquinistes (Chicoutimi)

 

Les choses humaines
Karine Tuil (Gallimard)

Karine Tuil dépeint, dans Les choses humaines, la fragile illusion de la famille parfaite. Lorsque leur fils, un jeune homme prometteur, est accusé de viol, le vernis que recouvrait la vie idyllique de Jean et Claire Farel se fissure. L’auteure confronte les deux familles, celle de l’accusé et celle de la victime, comme deux mondes qui s’opposent et traduit les ambiguïtés de chacun des personnages avec finesse et intelligence. Roman actuel et lucide, Les choses humaines suscite la réflexion et nous plonge au cœur des travers de la société.
Chantal Fontaine, librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

 

In Waves
AJ Dungo (Casterman)

Dans ce véritable hommage à sa copine disparue, AJ Dungo mélange avec une grande finesse l’histoire du surf et celle de sa relation avec Karen. De leur amour naissant à son décès, en passant par les différentes étapes de la maladie, sans en oublier les moments d’espoir. Une bande dessinée qui nous happe et nous fait vivre une diversité d’émotions.  
Marie-Hélène Vaugeois, librairie Vaugeois (Québec)

 

Hiver : Cinq fenêtres sur une saison
Adam Gopnik (Lux)

J’avais simplement lu trois pages que j’étais déjà convaincue que cet essai allait être une œuvre marquante. Bien que la plupart des Québécois semblent exaspérés par la neige et le froid, j’ai toujours trouvé que l’hiver avait un petit quelque chose que les autres saisons n’avaient pas. C’est ce qu’Adam Gopnik démystifie en présentant cinq caractéristiques qui touchent l’hiver, autant au niveau social que culturel. Feu de foyer, fenêtres givrées, fêtes de fin d’années, hockey : il fait l’éloge de la saison froide avec un ton poétique qui ne manque pas de mettre en valeur ce passage obligatoire vers les autres saisons. Une lecture de circonstance!
Justine Saint-Pierre, librairie du Portage (Rivière-du-Loup)

Publicité