L'initiative Les libraires conseillent répond à la demande des lecteurs avides de suggestions. Chaque mois, un comité formé d’une quinzaine de libraires établit, après moult discussions passionnées et passionnantes, une sélection de cinq livres. Essais, BD, romans jeunesse ou pour adultes, d’ici comme d’ailleurs, ces cinq livres sont mis de l’avant dans les librairies membres de notre réseau. Cette initiative est une belle occasion de promouvoir des livres jugés particulièrement remarquables, ainsi que de valoriser le rôle primordial de votre libraire. Voici la sélection d'août exclusivement québécoise. Un lot réunissant les cinq livres de la sélection sera tiré le 31 août 2022 à 7h. Il sera possible de participer au concours dans notre prochaine infolettre qui sera envoyée le 5 août à 10h. Pour vous abonner à notre infolettre, suivez ce lien.


Une femme extraordinaire
Catherine Ethier (Stanké)

On peut presque entendre la voix caractéristique de la chroniqueuse bien connue en lisant son premier roman. Tout y est : la phrase longue et imprévisible, l’humour, l’intelligence, les grincements de dents, la pertinence dans l’impertinence, l’ironie, la diatribe et les envolées. Au fil d’une autofiction dont le personnage principal, Corinne Gazaille, s’apparente bien sûr de très près à l’autrice, le passage de l’oral à l’écrit permet aussi à la plus lettrée des femmes de radio de faire preuve d’une sincérité touchante qu’on pourrait même qualifier d’intimiste, notamment dans le traitement qu’elle réserve à des questions aussi délicates que l’envers de la célébrité, la solitude ou le suicide.
Philippe Fortin, Librairie Marie-Laura (Jonquière)

 


À la maison
Myriam Vincent (Poètes de brousse)

Le défi en lisant ce livre est de ne pas le dévorer d’un seul coup! Sur un fond de maison de banlieue angoissante et d’une grossesse difficile, le récit nous tient en haleine jusqu’à la toute fin. Myriam Vincent réussit à aborder la charge mentale des femmes et le manque de soutien pour les personnes en détresse psychologique de façon ingénieuse, captivante et parfois même… terrifiante!
Émilie Carpentier, Librairie Martin (Laval)

 


À reculons
Philippe Chagnon (Hamac)

Lorsqu’il est appelé à retourner dans sa ville natale pour régler un problème familial, un auteur entre deux bourses d’écriture, éprouve une certaine réticence à se rendre sur les lieux. Il réalise cependant vite le potentiel des événements à venir comme matériel d’écriture et accepte de rejoindre sa parenté. Bien malgré lui, il se retrouve lui-même plongé dans ce qui ressemble à un roman noir! Dans ce roman surprenant, l’auteur dépeint un quotidien qui semble vide de sens… Pourtant, il le raconte de façon peu banale, avec un souffle noir, intrigant et déroutant par la trame narrative et déconstruite, tout en jouant habilement avec les codes de l’autofiction.
Billy Robinson, Librairie de Verdun (Montréal)

 


No-no-yuri
Aki Shimazaki (Actes Sud)

Kyôko, 35 ans, est secrétaire de direction pour une société américaine de cosmétiques à Tokyo. Cette jeune femme élégante adore son mode de vie faste : jolies tenues, voyages autour du globe, amants de passage. Sa vie commence à basculer le jour où les rênes de la société sont confiées à un nouveau patron… Avec le style tout en finesse et en retenue qui caractérise les œuvres d’Aki Shimazaki, le roman No-no-yuri, qui signifie « lys des champs », aborde avec doigté la question de l’engagement, qu’il soit filial, professionnel ou amoureux. L’autrice parvient à créer des personnages pétris de contradictions, mais toujours épris de lumière et de liberté. Un récit d’une beauté suspendue hors du temps, comme une balade sous les cerisiers en fleurs.
Cassandre Sioui, Librairie Hannenorak (Wendake)

 


La voix de la nature
Gabrielle Boulianne-Tremblay (Héritage)

Si dans La fille d’elle-même, pour lequel elle a gagné le Prix des libraires cette année, Gabrielle Boulianne-Tremblay raconte sa transidentité, elle relate dans La voix de la nature le bien-être qu’elle ressentait lorsque plus jeune, elle allait en forêt, seule. Là, enfin, elle se sent libérée des contraintes sociales et du mal-être qui la tenaille toujours. Avec sa prose délicate et sensible, elle offre une voix pour ceux et celles qui grandissent sans s’épanouir à cause de leurs différences. Son récit, aussi magnifique que bouleversant, s’insère superbement dans la collection « Unik », qui présente des textes tout en poésie destinés aux ados.
Chantal Fontaine, Librairie Moderne (Saint-Jean-sur-Richelieu)

Publicité