Mort du neurologue et écrivain Oliver Sacks

18

Le neurologue et écrivain d’origine britannique Oliver Sacks est décédé le 30 août à New York à l’âge de 82 ans. Il a succombé à un cancer du foie. Pratiquant la neurologie aux États-Unis depuis 1965, c’est en 1970 qu’il commence à écrire. Il décrit les situations particulières de certains de ses patients. L’éveil, écrit en 1973, le fera connaître auprès du grand public. Ce livre sera adapté au cinéma en 1990 avec Robert de Niro et Robin Williams. Son livre L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau (1985) sera adapté à l’opéra par Michael Nyman en 1986.

Oliver Sacks publie une douzaine de livres qui sont traduits en 25 langues. En français, tous ses ouvrages sont édités chez Seuil, sauf son dernier livre, On the Move : A Life, qui constitue ses mémoires et qui est paru chez Knopf en avril de cette année. Il était aussi chroniqueur pour le New Yorker et le New York Review of Books.

Plusieurs ont critiqué le fait que Sacks utilisait les cas de ses patients pour les transposer dans ses livres. Quant au principal intéressé, il se défendait bien de vouloir profiter des problèmes de ses patients, mais souhaitaient rendre compte de la nature rocambolesque du cerveau et démystifier certains syndromes comme ceux d’Asperger, de Parkinson, de Charles Bonnet, de Gilles de la Tourette. Le médecin recevait environ 10 000 lettres par année.

Bibliographie d’Oliver Sacks

Migraine (1970)
L’éveil (1973)
Sur une jambe (1984) 
L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau (1985)
Des yeux pour entendre : voyage au pays des sourds (1989)
Un anthropologue sur Mars (1995)
L’île en noir et blanc (1997)
Oncle Tungstène (2001)
Oaxaca Journal (2002)
Musicophilia (2008)
Loeil de l’esprit (2012)
L’odeur du si bémol : L’univers des hallucinations (2012)
On the Move : A Life (2015)

Sources:
Livres Hebdo
Site d’Oliver Sacks

ibeaulieu@leslibraires.ca 

Publicité