Iain Banks n’est plus

8

L’Écosse vient de perdre l’un de ses plus grands écrivains. Iain Banks est décédé ce dimanche à l’âge de 59 ans. Le 3 avril dernier, il avait annoncé être atteint d’un cancer de la vésicule biliaire qui avait atteint son foie. Il avait alors demandé à sa compagne Adèle de lui « faire l’honneur de devenir sa veuve ». Cette touche d’humour représente bien la personnalité de l’homme qui a publié son premier bouquin, Le seigneur des guêpes, en 1984.  

Adulé par les Britanniques, traduit en plusieurs langues, Iain Banks est particulièrement connu des lecteurs francophones pour son « Cycle de la culture », une série de science-fiction en neuf ouvrages qui présente une grande civilisation pan-galactique anarchiste. Avec cette série, Banks a redonné un souffle nouveau au space opera britannique, y mélangeant une ironie lumineuse, une originalité indéniable et une vivacité d’esprit bien british.

Engagé politiquement, Banks s’était vivement opposé à la guerre en Irak, a défendu la cause écologique et a promu l’indépendance écossaise. Il était également très actif sur le Web, notamment sur son site personnel (www.iain-banks.net).

Son ultime roman, La carrière, paraîtra en anglais le 20 juin prochain.

Publicité