Premier festival de littérature en Birmanie

4

Longtemps aux prises avec une junte militaire impitoyable, les auteurs birmans ne pouvaient s’exprimer comme ils le souhaitaient. Répressions, censure, emprisonnements, aucune liberté n’était permise. Mais depuis 2011, ce sont les généraux réformateurs qui ont pris le pouvoir et de nouveaux horizons se dessinent pour la Birmanie.

Ce qui donne lieu cette fin de semaine au Festival littéraire d’Irrawaddy, le tout premier festival du genre en Birmanie. Parrainé par e autre qu’Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix 1991 (qu’elle a reçu 21 ans plus tard), le festival attend 25 auteurs étrangers et 120 écrivains birmans. La nobélisée sera d’ailleurs présente pour animer un débat, avec entre autres l’auteur indien Vikram Seth et l’écrivaine d’origine chinoise Jung Chang. Le site sudinfo.be rapportait : « Vendredi, les visiteurs feuilletaient des ouvrages signés Aung San Suu Kyi, l’opposante emblématique au régime militaire, une scène inimaginable il y a seulement deux ans. » Il vaut la peine de marquer d’une croix ce premier festival littéraire qui est un pas de plus vers la liberté d’expression.

Source: sudinfo.be

Publicité