La Foire du livre de Francfort, qui accueille cette année le Canada comme pays d’honneur de son événement, tiendra en octobre une édition virtuelle importante où le Canada sera présent par l’entremise de mini-documentaires littéraires et de capsules vidéo.

La participation du Canada en tant que pays à l’honneur est reportée en 2021 en raison des circonstances que l’on connaît. Sous le thème Singulier Pluriel qui évoque l’unicité de chacun dans un tout uni, les auteurs et les livres canadiens seront tout de même mis de l’avant cette année notamment grâce à quatre films documentaires qui seront diffusés du 14 au 18 octobre sur le site Web de Canada FBM2020.

Margaret Atwood

Entretien de 60 minutes avec la grande poète, romancière et essayiste Margaret Atwood, auteure entre autres de La servante écarlate et de Les testaments, avec Charles Foran.

Espoir : Écrire pour contrer le désespoir

Que peut l’artiste, en particulier l’écrivain, pour mettre de l’espoir et de la lumière dans notre monde? Est-ce même son rôle ou l’attente que les lecteurs ont envers lui? Alix Ohlin, Jocelyne Saucier et Joshua Whitehead discutent autour de ces questions.

Un pays riche de plusieurs cultures

Kim Thúy, Esi Edugyan et Catherine Hernandez sont toutes trois issues de différentes origines. Elles sont donc riches de plus d’une culture et leur écriture bénéficie de cette multitude. Elles échangent sur le sujet de l’identité qui est au cœur de leur acte créatif.

L’art d’illustrer

Dessiner est une autre façon d’écrire. Les illustrations, celles des romans graphiques comme celles des albums jeunesse, participent au récit au même titre que les mots. David Alexander Robertson, Sydney Smith et Guillaume Perrault abordent le singulier langage de l’image.

Des spectacles de musique seront également présentés lors du programme virtuel. On pourra notamment y voir et entendre la pianiste Alexandra Stréliski. Aussi, une grande quantité de capsules vidéo sont disponibles sur le site Web, faisant la part belle à la littérature nationale, notamment une intéressante conversation avec les lauréats du Prix Trillium.

« Nous sommes fiers de l’incroyable talent des artistes canadiens et nous apprécions cette occasion de mettre en valeur le savoir-faire et la diversité des écrivains et artistes d’ici grâce à cette plateforme unique, a exprimé Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien. En investissant dans ce projet, nous aidons les artistes canadiens à se faire connaître d’un public international, en plus d’entraîner des retombées économiques importantes pour l’industrie de l’édition et d’autres secteurs créatifs. »

Plus de 200 oeuvres canadiennes ont récemment été traduites en allemand dont on peut connaître les titres ici.

Publicité