Actualités

Le monde du livre

exclusif au web
Il n’y aura pas de prix Nobel de littérature en 2018

Il n’y aura pas de prix Nobel de littérature en 2018

Par Benoît Vanbeselaere, publié le 04/05/2018

C’est désormais officiel, quoique pressenti : l’Académie suédoise a annoncé ce matin qu’il n’y aura pas de remise du prix cette année. En cause, le scandale des agressions sexuelles présumées dont nous vous parlions il y a quelques jours. La rumeur qui grondait depuis quelque temps avançant une double nomination en 2019 était donc réelle.

C’est la huitième fois qu’il n’y aura pas de lauréat, après 1914, 1918, 1935 et entre 1940 et 1943. Le règlement de la Fondation Nobel, exécuteurs du testament d’Alfred Nobel, spécifie qu’un prix peut être « réservé » pour l’année suivante, chose que confirme l’Académie dans son communiqué de presse : le prix Nobel 2018 sera annoncé conjointement avec le lauréat de 2019. En marge des manifestations subséquentes à l’éviction de Sara Danius au poste de secrétaire perpétuelle, l’Académie Suédoise avance que cette décision résulte du manque de confiance envers elle du public et l’effectif diminué des académiciens. En effet, seul onze des dix-huit membres perpétuels siègent actuellement, quand il en requiert douze pour nommer un prix Nobel.

La Fondation Nobel, de son côté, a annoncé soutenir cette décision, une exception à la tradition se justifiant lorsqu’une crise dans une institution rendrait la nomination peu crédible aux yeux du public (« […] when a situation in a prize-awarding institution arises that is so serious that a prize decision will not be perceived as credible »). Si les volontés conjointes de l’Académie et de la Fondation sont de réformer pour retrouver leur crédibilité, l’auteure suédoise de polars Viveca Sten, rencontrée lors de sa venue au Québec, considère l’éviction de Sara Danius comme « une tragédie », soulignant le désir de cette dernière de faire bouger les lignes.

Si désormais la question de la nomination est réglée, reste à réformer l’Académie et à retrouver la crédibilité de l’institution séculaire. La Fondation Nobel exhorte celle-ci à multiplier les efforts et à proposer une structure ouverte sur les réalités du monde. Le roi suédois Charles XVI Gustave a annoncé modifier les statuts de l’Académie permettant aux membres élus à vie de démissionner, ajoutant qu’un membre n’ayant pris part aux actions de l’institution pendant plus de deux ans serait évincé. C’est sur ces bases que le chantier commence pour l’Académie.

Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le monde du livre
  4. Il n’y aura pas de prix Nobel de littérature en 2018