Nos libraires craquent

Poésie et théâtre

Les libraires - Numéro 112

#monâme

L’enfance s’est terminée à grands coups de honte et de désespoir. Les contes de fées nous ont menti, nous n’aurons pas droit au happy ending promis. L’adolescence nous arrive comme une matraque alors que nous n’étions pas prêts, et avec elle son lot de questionnements et de drames qui nous colleront pour toujours à la peau. Nous quitterons l’enfance « comme on quitte l’adolescence, pâles, courbaturés, un peu perdus », et nous laisserons derrière nous « un monde de branches emmêlées, et quelques contes de fées » qui ne se seront pas terminés comme prévu. #monâme, c’est la recherche de soi, cet étranger qui s’égare quelque part entre les clubs et le vestiaire des garçons. C’est la revendication du sexe, d’un sexe : celui entre nos cuisses, celui de nos désirs, celui des contes. C’est la mort d’une époque et d’une enfance. C’est ce besoin viscéral de savoir et de se rappeler qui nous sommes, et ce, peu importe comment nous sommes venus au monde.

Par Paméla Rioux, Galerie du livre
#monâme Sébastien Emond, Daniel Ursache
Hashtag , 2019 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Poésie et théâtre
  4. #monâme