Nos libraires craquent

Poésie et théâtre

Les libraires - Numéro 113

Chauffer le dehors

Chauffer le dehors, c’est un cadre de porte dans lequel se bousculent désir et crainte, désœuvrés et indécis, sans savoir s’ils veulent entrer ou sortir. On s’y retrouve dans la simple ambivalence de l’entropie. C’est l’histoire de la porte du poêle à bois qu’on ouvre quand il reste juste de la braise et de celle du campe, béante, parce que ça devient trop bouillant en dedans. C’est aussi l’ouverture d’un passage vers le sensible qui habite chaque chose autour, parce qu’il vaut mieux prévenir que de ne pas entendre cogner. Chauffer le dehors, c’est le souvenir encore chaud d’une cup de café instant Maxwell House qui a passé la journée dans le thermos. Une poésie douce et cruelle, qui parle d’amour, de temps et de vent.

Par Toby Germain, Pantoute (Québec)
Chauffer le dehors Marie-Andrée Gill
Peuplade (la) , 2019 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Poésie et théâtre
  4. Chauffer le dehors