Nos libraires craquent

Poésie et théâtre

Le libraire - Numéro 77

Carnet d’un improbable été

Claude Paradis nous offre dans Carnet d’un improbable été un livre de maturité. Ses mots sont transparents comme une eau sur fond de cailloux lumineux. Dès le début, nous entrons par « la fraîcheur du matin » dans des textes dépouillés d’artifices ou d’effets. Il est permis de croire que le poète a travaillé longuement pour polir chacun des objets du quotidien qu’il donne à lire ici. Il en ressort une petite musique qui réussit, malgré la défaillance du langage (ô Blanchot), à créer des images là où, en principe, il n’y aurait que le vide. Interrogation sur la folie du monde, sur la mort, sur la vie qui se poursuit par les enfants, rien de révolutionnaire, mais du solide et des lettres de noblesse pour cet objet que Claude Paradis aime tant, le livre.

Par Guy Marchamps, Clément Morin
Carnet d'un improbable été Claude Paradis
Noroit (le) , 2013 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Poésie et théâtre
  4. Carnet d’un improbable été