Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Une partie avec l’Empereur

En 1814, Napoléon est exilé sur l’île d’Elbe, hors d’état de nuire. Un groupe de conspirateurs royalistes engage un jeune comédien anglais qui, prenant l’identité d’un officier nommé Atwood, se rendra auprès de l’Empereur pour le divertir aux échecs, gagner sa confiance et l’empoisonner. Dans une facture extrêmement classique, Stéphane Brulotte fait du personnage d’Atwood le narrateur de l’histoire, comptant sur ses apartés adressés au public pour nous situer dans le temps et exprimer son conflit intérieur face à sa sympathie grandissante envers Bonaparte. Ce ressort théâtral devient rapidement lassant. De fait, on souhai­terait un peu plus d’assurance du dramaturge envers son anecdote inspirée, ses personnages solides et tridimensionnels et, surtout, envers l’intelligence du spectateur.
Par Anne-Marie Genest, Pantoute
Une partie avec l'Empereur Stéphane Brulotte
Dramaturges Editeurs , 2010 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Une partie avec l’Empereur