Nos libraires craquent

Littérature québécoise

Les libraires - Numéro 92

Rue Sainte-Catherine Est. Métro Beaudry

On nous plonge au cœur du « Village », c’est-à-dire le quartier gai de Montréal. Au début de la décennie 80, la communauté gaie vit au rythme des bars et les pratiques sexuelles sont débridées. Décennie 90, la communauté verra soudain les gestes d’amour et de séduction devenir des gestes de mort! L’insouciance et la légèreté vont bientôt quitter le terrain de jeu pour laisser la place au sida. Ce roman n’est pas sombre. Dans une succession de courts chapitres, on fait le va-et-vient entre les différentes époques au rythme de l’évolution des personnages, Pierre et Marc, qui vivent une relation turbulente. On y croise aussi toute une panoplie d’autres personnages qui peuplent ce très coloré et flamboyant quartier. Ce roman n’est pas non plus léger. La fracture créée par le sida dans la communauté homosexuelle est importante et ce roman l’aborde avec beaucoup d’humanité. Bref, un très agréable roman en forme de chroniques des années folles suivies des années sombres de la communauté gaie francophone de Montréal. Denis-Martin Chabot, journaliste de son métier, sait très bien raconter des histoires. On est happé par la vie de ces personnages et ému par leurs destins.

Par Mireille Frenette, Zone Libre
Rue Sainte-Catherine est, métro Beaudry Denis-Martin Chabot
Semaine (la) , 2015 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Rue Sainte-Catherine Est. Métro Beaudry