Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Les truites à mains nues

Cinq ans sans nouvelles. Après son premier recueil, Les perruches sont cuites, rythmé par le pouls effréné d’un jeune homme à l’aube de la vingtaine et de ses promesses, on plonge désormais dans une mélancolie plus profonde, des questionnements plus lancinants, mais on retrouve avec délectation cette grâce poétique et insolite jamais diluée. On la rencontre à travers le malaise d’un covoiturage (dans la nouvelle «Il ne restera plus grand-chose de nous») ou la mythomanie de ce «Jeune homme, dans l’allée 14». La capitale y revêt ses habits tapageurs, les sens sont en éveil («Tout haut comme des sauvages») et «Le jardin secret» jette un peu d’espoir sur l’autoflagellation. L’huile des petites choses de la vie alimente très bien la mécanique et on relit et on relit.
Par Guylaine Jacob, Pantoute
Truites à mains nues (Les) Charles Bolduc
Lemeac , 2012 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Les truites à mains nues