Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Les Carnets de Douglas

Voilà un premier roman que l’on peut qualifier de fabuleux! Ce récit nous plonge dans son histoire à la manière d’un film, idée très bien assumée d’ailleurs, avec des titres de chapitres tels que «Gros plan» (et fondu au blanc), «Accéléré» et «Musique». Christine Eddie nous dépeint ses personnages avec justesse, faisant en sorte que l’on comprend vite et bien le caractère de chacun; on peut donc promptement s’attarder au décor du livre, à la beauté de son imaginaire. Le rythme est soutenu par des chapitres très courts, ce qui rend la lecture très agréable. Aussi, le côté «intemporel» renforce le récit, aucun lieu et aucune date ne viennent suggérer des images au lecteur, ce qui lui donne une totale liberté d’imagination. Entre villes et forêts, entre abandon et retrouvailles, entre blessures et souvenirs, entre humains, ce roman est touchant et très bien écrit.

Par Stéphanie Mailhot, Pantoute
Carnets de Douglas (Les) Christine Eddie
Alto , 2009 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Les Carnets de Douglas