Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Le Museau de la lune

Pour la voix de Michel Garneau, on craquait déjà, alors qu’elle disséminait ses notes graves à l’émission poétique Les Décrocheurs d’étoiles, à la défunte Chaîne culturelle de Radio-Canada. Il se dit «poturge et dramapète»; auteur prolifique, notamment en théâtre jeunesse, conteur et traducteur, c’est sous son chapeau de poète qu’on le lit ici, dans ce petit recueil vert. Ode à l’astre lunaire, célébration du merveilleux et leçon d’acceptation de notre condition mortelle, Le Museau de la lune est de ces livres simples au pouvoir insoupçonné. Il est capable de réconcilier quiconque est fâché avec la poésie écrite, capable aussi de transmettre, plutôt que du désespoir et de la mélancolie, une solide soif de vivre, de rire et de parler aux arbres: «Et c’est la vie la vie la vie humide / et caressante liquide ruisselante / c’est la vie chute immense / dans la splendeur solaire / la tragédie sublunaire / où nous sommes des ruisselets / venus rivières / venus fleuves et nous allons de plus en plus / augustes / et graves et loufoques et imprévisibles / vers notre océan notre mer / qui est la mort à nourrir.»
Par Adeline Corrèze, Les libraires
Museau de la lune (Le) Michel Garneau
Oie De Cravan , 2006 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Le Museau de la lune