Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Last Cabaret

Dans Last Cabaret, Alexis Martin évoque la mort de son ami et il nous emmène avec lui au cœur de lui. On peut sentir le chagrin imprégner chaque page, mais c’est ici une peine d’une réelle beauté, car elle n’est pas feinte : c’est une authentique douleur, exposée sans pudeur. Entre les doigts d’Alexis Martin, la mort n’est pas belle, elle n’est pas douce, ni apaisante, ni simple. Elle arrache la gueule, elle assomme et jette par terre et fait saigner. Elle étourdit par les questions et les tourments qu’elle engendre. En parcourant Last Cabaret, brusquement on se rappelle que la mort exerce une emprise totale sur la vie. On se rappelle que notre vie et notre mort sont intimement liées à la vie et à la mort des autres. Que tous les destins humains sont connectés, sans trop qu’on sache si cela est bon ou mauvais. Un petit livre touchant, poétique et très intense.
Par Charles Quimper, Pantoute
Last Cabaret Alexis Martin
400 Coups (les) , 2005 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Last Cabaret