Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Lady Cartier

Mes préjugés de libraire en ont pris un coup ; à sujet féminin, lectorat féminin, pensais-je. Nenni ! Micheline Lachance sait capturer son lecteur dès les premières pages, en bonne ficeleuse d’histoire qu’elle est. Et je pourrais écrire « histoire » avec un H majuscule car on y est plongé, avec en trame de fond les tractations ayant mené à la création du Dominion du Canada. On passe donc constamment de la sphère intime — celle de la vie familiale tumultueuse de Sir George-Étienne Cartier et de Lady Hortense, née Fabre — à la sphère politique du milieu du XIXe siècle. Lachance met aussi de la chair sur des personnages croisés dans nos livres d’histoire (le prince de Galles, Philippe Aubert de Gaspé, Mgr Fabre) ou sur certains autres, en filigrane de l’Histoire, mais ô combien vivants dans ce roman, dont la Cuvillier, maîtresse de Cartier, pour ne nommer que celle-là.
Par Yves Guillet, Le Fureteur
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Lady Cartier