Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Je t’’aime cow-boy

La figure du cow-boy se trouve au centre de ces neuf nouvelles qui, bien que n’ayant rien à voir avec les bagarres de saloons, déclinent, sous nombre d’avatars, la solitude et la tristesse se dégageant du mythique personnage. Dans le monde de T. F. Rigelhof, les hommes ont le vague à l’âme, le cœur maintes fois brisé, les sens en émoi. La musique est omniprésente (« Hard Country Rock », « Manon, le bœuf musqué, le narval, la chouette, l’ours polaire et Dylan ») ; les femmes, désirables (« Un peu de vin rouge, un brin de conversation », « Chevaux »), et l’influence de l’Asie se fait sentir de belle manière (« Maître Bo-Lou se repose », « Jours meilleurs »). Malgré quelques problèmes de cohésion (certains textes s’imbriquent malheureusement moins bien dans l’ensemble), Je t’aime cow-boy, finaliste au prix Hugh-MacLennan et adapté à la télévision canadienne-anglaise, est à lire sans faute.

Par Hélène Simard, Les libraires
Je t'aime, cow-boy Terry Rigelhof
De La Pleine Lune , 2004 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Je t’’aime cow-boy