Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Je regarde les femmes

Les nouvelles de ce recueil parlent des femmes : des épouses, des ex, des amantes, des passantes, sans nom et sans visage. Beaucoup d’ « elles », donc, et d’ « ils » aussi, qui les regardent, qui les aiment, qui les racontent et qui, avec une étonnante lucidité, leur volent leurs secrets. Beaucoup de « je » et de « tu », aussi, pour mieux cerner la dynamique des rapports de couple, de l’intérieur. Si ces nouvelles sont le plus souvent décevantes et se déploient sans grande tension — juste le plat constat de l’existence et de l’usure des choses — elles montrent néanmoins avec justesse comment le quotidien recèle d’instants, de drames infimes, de couples qui demandent à être racontés et qui tissent les mailles, au bout du compte, d’une même et grande histoire d’amour : la leur, la nôtre, avec ses sommets et ses déchirures. On s’étonne d’autant d’honnêteté.
Par Ève Arsenault, Pantoute
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Je regarde les femmes