Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Homme de ma vie (L’)

Animatrice et chroniqueuse à la chaîne culturelle de Radio-Canada, Aline Apostolska est aussi (et peut-être surtout) écrivaine. Après Lettre à mes fils qui ne verront jamais la Yougoslavie et Tourmente, elle nous livre aujourd’hui un récit d’une profonde humanité, le témoignage émouvant d’une femme libre à la recherche de sa propre vérité. De Skopje à Paris, du Caire à Montréal en passant par Montpellier ou New York, chaque chapitre de ce livre magnifique porte le nom d’une ville liée à jamais à un homme (amants, fils, père) qui l’incarne dans l’ordre de la mémoire. Un livre qui renverse par son authenticité et sa profondeur. Et une plume avec ça ! Et une vie qui l’emporte sur le romanesque : « Ce n’est que par une suite continuelle d’indiscrétions, écrivait il y a déjà longtemps Le Clézio, que l’on arrive à ébranler le rempart d’indifférence du public. » Des pages qui brûlent d’une urgence de dire sincère et bouleversante.
Par Christian Desmeules, Pantoute
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Homme de ma vie (L’)