Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Gladys

Même s’il est aussi photographe, on connaît surtout Serge Mongrain comme auteur de quatre recueils de poésie, notamment Le calcul des heures, dont le titre illustre bien l’esthétique à l’œuvre ici. Publié dans l’une de ces éditions élégantes dont Le Sabord a le secret, Gladys se présente comme une suite de fragments narratifs, d’instantanés croqués sur le vif et composant le portrait en mosaïque d’une femme à la fois bien-aimée et haïe, élevée sur le socle d’un piédestal comme une déesse et ramenée à son exacte condition d’être humain. Égrenant ses jours et des nuits comme un chapelet, le narrateur, ce sympathique emmerdeur, biberonne du scotch, bon ou mauvais, du vin ou du Southern Comfort et tente de capter par écrit l’insaisissable essence de sa dulcinée, alternant entre des descriptions prosaïques et des envolées lyriques. Une chronique des heures qui filent tandis que le bonheur s’éternise, qu’on lira comme une belle lettre d’amour.
Par Stanley Péan, Les libraires
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Gladys