Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Gin tonic et concombre

On aime ou on déteste la chick-lit (littérature de poulette ou pour jeune citadine) pour les mêmes raisons exactement: le pur divertissement, sans risque de court-circuit cérébral, cible un certain sexe, d’un certain groupe d’âge qui se reconnaisse comme dans un miroir. J’ai décidé de tenter cette expérience littéraire à l’aide de ma compatriote Rafaële Germain. Et j’ai vu que cela était bon. Il faut bien le dire, Kundera a beau être un génie, au nombre de pensées profondes qu’il lance par page, on en rate nécessairement une sur cinq. Tandis que Rafaële Germain nous les pointe, nous les entoure d’une tonne de lumières qui «flashent». Et on tombe, nous aussi, dans la «surranalyse», mais c’est agréable pour une fois, léger. Ma seule recommandation: camoufler la couverture sous une jolie jaquette de votre choix.
Par Anne-Marie Genest, Pantoute
Gin tonic et concombre Rafaële Germain
Libre Expression , 2008 Aussi en numérique Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Gin tonic et concombre