Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Fruits et frontières

Gilles Cyr est un des poètes les plus singuliers de ces dernières décennies. À l’épanchement lyrique il préfère une approche minimaliste. Il est peut-être au Québec ce qu’Eugène Guillevic est à la France. À travers des vers courts, des strophes qui n’excédent jamais deux vers, son laconisme réussit pourtant à saisir l’épaisseur d’un réel où le caractère immédiat, concret des «fruits» côtoie celui, médiat et abstrait, des «frontières». En explorant l’image du fleuve, le poète, qui se dit «peu familier avec l’élément liquide», tente d’apprivoiser le mouvement de cette vie dans laquelle nous ne nous baignons jamais deux fois. Un recueil où l’humour n’est pas distinct du sérieux, ni la nature de la culture qui l’appréhende. Une écriture sans excès ni démesure qui, à l’aune de moments quotidiens, de perceptions et de réflexions ponctuelles, nous donne le sentiment de la grandeur.
Par Mathieu Croisetière, Clément Morin
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Fruits et frontières