Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Continuer

Olivier Duculot a-il un nom prédestiné ? Du culot, il en a car avec ce premier roman, il nous amène habilement dans les méandres de la création. Au départ, Continuer revêt les apparences de l’autofiction alors que l’auteur décrit dans les moindres détails son difficile parcours d’apprenti écrivain. On passe de la déception du premier roman refusé à la promesse du second, celui-ci en l’occurrence ! Cette mise à nu de l’auteur s’avère extrêmement captivante. Devenus voyeurs et pris par l’envie d’en savoir plus, on continue la lecture. Mal nous en prend, car sans crier gare survient un drame. Olivier Duculot a-t-il réellement vécu cet épisode bouleversant ? Le doute s’installe jusqu’à la fin. On se sent un peu floué. Conquis également. Vraisemblable ou pas, Continuer est un roman bien écrit et efficace.
Par Éric Simard,, Pantoute
image non disponible
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Continuer