Nos libraires craquent

Littérature québécoise

exclusif au web

Cochonner le plancher quand la terre est rouge

Cochonner le plancher quand la terre est rouge, c’est Rimbaud au pays des Belles-Soeurs. C’est le tragique qui s’exprime dans le décalage comique de la langue populaire, celle de «pepére» et de «memére», des «hommes du boutte» et «du monde comme nous autres [sic]». De Toronto à Tadoussac en passant par la 138, la poète et comédienne Erika Soucy nous fait vivre des émotions crues, parfois même cruelles, où se mêlent souvenirs d’enfance et espoirs d’adolescence. Entre l’impossible nostalgie d’une famille qui nous opprime et le désir, tout aussi impossible, d’y échapper par les voyages et les excès, il ne reste que la poésie: «Dans mon pays du froid / j’ai changé de langage / jeté un regard aérien / sur de vieilles bassesses.» Un recueil fort, écrit dans une langue unique. À lire absolument.
Par Mathieu Croisetière, Clément Morin
Cochonner le plancher quand la terre est rouge Erika Soucy
Trois Pistoles , 2010 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature québécoise
  4. Cochonner le plancher quand la terre est rouge