Nos libraires craquent

Littérature étrangère

exclusif au web

Les Huit Cahiers

Aux abords des mots, nous nous immisçons dans les fibres d’une histoire tissée à même les personnages qui la composent. En haut lieu, dona Mimi pousse de fortes lamentations et dénonce le destin aux griffes incœrcibles pour donner de l’ampleur à sa vie déchue. Autour de cette Phèdre éplorée gravitent des êtres fissurés aux routes précaires, mais tenus par l’espoir d’une vie affranchie des contingences propres à leur lignée. Leur soif d’émancipation est le reflet du destin de Maria, leur tante condamnée à la réclusion. Par l’acte d’écriture, elle nomme ce qui autrement n’aurait aucune existence. Fresque magique qui donne à voir rêves et ressentiments, haine chargée et liberté implorée, craintes et beautés mêlées, cet excentrique panorama féminin trouve son importance dans le lien inextricable qui unit ces êtres dignes d’une grande dynastie.
Par Isabelle Leblanc-Beaulieu, Pantoute
Huit cahiers (Les) Heloneida Studart
Allusifs , 2006 Acheter
Partager cet article
Commenter sur facebook
  1. Accueil
  2. Nos libraires craquent
  3. Littérature étrangère
  4. Les Huit Cahiers